La pendule


La pendule dit neuf heures et quelques, elle tictaque tranquillement sans se lasser. Sans nous en rendre compte on vit avec elle toute la journée. On la consulte 100 fois par jour.

Qu'elle heure est-il ? ... suivant l’heure, ont dit, oh chouette j'ai encore du temps, ou, merde, je suis en retard ... ou, encore, merde, la pendule c'est arrêtée ... panique, panique, qui peut me dire l'heure qu'il est ... je dois être à telle heure là ou là.



On court, on galope en hurlant, pouvez-vous me dire l'heure qu'il est ... on vous regarde comme si vous étiez dément, tout ça à cause de cette fichue ‘pendule’.

En rentrant à la maison la première chose qu'on fait c’est qu’on la remonte, en grognant après elle bien sûr ... tic tac, tic tac, et elle continue d'un air innocent.

Ma pendule à moi, mon mari lui a coupé le sifflet, il en avait marre de l'entendre toutes les heures et les demies ... je trouve quand même dommage qu'elle soit invalide ...

Les pendules d'aujourd'hui ne font plus tic tac, elles sont muettes de naissance. Elles marchent plus longtemps sans s'arrêter, mais elles sont moches ...

Alors ma pendule, je lui ai promis de la remonter à temps, et je l'ai trouvée si jolie que je vais même lui faire une beauté avec un peu d'huile à massage et un chiffon doux.

Voila c'était la pendule, ma pendule. Et la vôtre, elle est peut-être différente ?


La narratrice Louise